Sidebar

06
Ven, Déc

Entretien personnalisé avec Patrick Berger, Directeur régional de la Banque de France

Rencontres

«  La cotation n’est aucunement un scoring »

Entré à la Direction des études économiques de la Banque de France en 1980, nommé en 91 en Arabie Saoudite, à Vienne en charge des Peco puis à Moscou, au Brésil et au Mexique, et en 2009 à la direction de la Banque de France à Nice, Patrick Berger connait bien la Banque de France pour y être fidèle depuis plus de 35 ans ! Aujourd’hui Directeur Régional de la Banque de France Midi-Pyrénées depuis 2011, Patrick Berger sera présent très prochainement au CIRT pour une rencontre exceptionnelle avec les entreprises. Accompagné de Frédéric Vigié (Directeur des entreprises à la Banque de France), Patrick Berger va nous apporter un regard « neuf » sur la Banque de France d’aujourd’hui.

Encore trop d’entreprises sont restées avec l’image de la Banque de France se résumant simplement à une cotation chiffrée donnée aux entreprises et qui « tombe » comme un fardeau. Or, Patrick Berger est bien clair, en 2015 la Banque de France va au-delà des chiffres : « La cotation n’est aucunement un « scoring ». Il s’agit d’une analyse à dire d’experts,boussole-solution souvent fondée sur un double regard, intégrant toutes les données financières disponibles mais aussi les informations de nature plus qualitative. C’est pourquoi, nous prenons en compte, avec grand intérêt, les éclairages pouvant être apportés par les chefs d’entreprises. Ces échanges nous permettent de mieux comprendre et interpréter les évolutions traduites dans les documents financiers. Une entreprise sur cinq cotée fait l’objet d’un entretien entre son dirigeant et un analyste de la Banque de France, ce qui représente quelque 2200 entretiens par an en Midi-Pyrénées ».
La Banque de France traite aussi les problématiques d’accessibilité au crédit des entreprises en se positionnant comme « Médiateur du crédit ».  « La Médiation du crédit est ouverte à toutes les entreprises confrontées à des difficultés d’accès à des financements » nous confirme Patrick Berger. Il rajoute : « Depuis le lancement du dispositif à l’automne 2008, plus de 2000 cas ont été traités dans la région, avec un taux de succès global de 65  %. Dans 81% des cas il s’agit d’entreprises de moins de 10 salariés, dans 15% des cas de structures de 10 à 15 salariés ».
La Banque de France propose également d’autres services utiles aux entreprises. Au-delà des chiffres, elle est ouverte à une meilleure compréhension de l’environnement de chacune des entreprises.
 
La Banque de France censeur ou facilitateur pour les entreprises ?

Un sujet à la question surprenante que vous pourrez découvrir le 29 octobre prochain dans le cadre des 18/20 du CIRT. (Cliquez ici pour vous inscrire jusqu'au 27 oct 2015)

Merci à Monsieur le Directeur de la Banque de France de nous avoir consacré du temps pour préparer la conférence-débat du jeudi 29 octobre 2015.

| Réalisé par Impact Evolution pour "En Direct du CIRT" octobre 2015.

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s