Sidebar

18
Ven, Oct

Entretien personnalisé avec M. Alain Gros, Directeur Démégué de Cofely Ineo Midi-Pyrénées Languedoc Rousillon

Rencontres

« Cofely Ineo : quand énergie rime avec optimisation et innovation »


Présent depuis 2003 chez Cofely Ineo, auparavant responsable des départements du Var, du Vaucluse et des Bouches du Rhône, Alain Gros est depuis 2011 à la Direction Déléguée Midi-Pyrénées Languedoc Roussillon (MPLR).

CIRT : Bonjour et merci de nous accueillir dans vos locaux. Pourriez-vous nous présenter Cofely Ineo en quelques mots ?
A.G. : Bonjour, Cofely Ineo est l’un des principaux leaders en France du génie électrique et des systèmes d’information et de communication. La délégation MPLR de Cofely Ineo est forte de 1016 collaborateurs et un CA  150 millions d’euros. Elle est organisée en 11 agences dont 5 à Toulouse. Chacune développant un segment de métier : énergies renouvelables, industrie, tertiaire, transport, maintenance, fabrication d’armoires électriques, réseaux secs et humides et éclairage public.

Le CIRT : Comment se positionne Cofely Ineo MP-LR par rapport aux autres régions ?A.G.  : Si l’on regarde les PIB de Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon, cela équivaut au PIB de PACA et est légèrement supérieur au PIB d’Aquitaine. Et bien dans notre activité, c’est à peu près le même reflet… Nous faisons entre 145 et 150 millions là où en Aquitaine on en fait 120 pour les mêmes types d’activité. Et au niveau national, on est la 3ème région de France après bien entendu Paris-Ile de France et puis PACA
Le CIRT : Quelle organisation pour Cofely Ineo MP LR ?
A.G. : Organisé en 5 pôles, nous disposons de 3 pôles de proximité pour les activités de l’industrie, du tertiaire et des réseaux, et puis 2 pôles de spécialités :
 - Les grands chantiers (ferroviaire et le nucléaire)
 - Les systèmes de communication et d’information dont fait partie SLCE SFE (qui est basé Chemin de Paleficat avec la plateforme de développement) et nos pilotes Smart Grid (management de l’énergie), stockages d’énergies, photovoltaïque’ Eolien, bornes de recharge,…)

Le CIRT : En parlant de Smart Grid, pourriez-vous nous donner un exemple concret ?
A.G. : La transition énergétique est une réalité pour laquelle notre groupe a de grandes ambitions et une vraie responsabilité. Nous sommes intégrateur de solutions et l’innovation est l’une de nos priorités. Avec  SCLE SFE par exemple, nous avons signé une Convention Recherche avec le CHU de Toulouse. Nous travaillons entre autre sur le  « parcours patient » et plus concrètement sur la valorisation énergétique qui, en fonction d’une pathologie, permet de définir le coût énergétique associé.

Le CIRT : Smart Grid, cela fait déjà 6 mois ?
A.G. : La convention recherche a été signée il y a 6 mois, nous sommes donc à la fin de la  1ère phase qui se termine fin mai. Par la suite, nous allons créer un pilote à l’hôpital Purpan, sur des problématiques de capacités d’effacements n’ayant pas de conséquences opérationnelles, comme par exemple les chauffe-plats. Ces derniers, dans le « parcours patient » sont significativement énergivores.
Le CIRT : Que devient Cofely Ineo et l’innovation ?
A.G.: Notre cœur de métier, c’est la maintenance et l’installation de systèmes électriques, que ce soit des systèmes de communication mais aussi des systèmes de production d’énergie. Notre département ENR traite l’éolien, le photovoltaïque et la méthanisation où nous sommes en phase de recherche. Nous avons construit un pilote avec l’aide de la Région et l’ADEME  afin de travailler sur l’optimisation de la production de méthane et l’amélioration de notre outil de modélisation. Nous développons des Méthanisateurs voie sèche discontinue sur la base de gisement 300 à 10000 Tonnes de lisier.

Le CIRT : Cofely Inéo s’inscrit donc bien dans l’actualité sur la transition énergétique ?
A.G.: Nous intervenons sur les trois briques qui constituent la transition énergétique (Les ENR, l’efficacité énergétique et la chaine gazière).
En ENR : nos activités sont l’éolien, la méthanisation et le photovoltaïque.
(En photovoltaïque nous avons développé des solutions innovantes comme le CPV, les trackers et l’autoconsommation).
En efficacité énergétique nous développons un démonstrateur d’optimisation énergétique.
La chaine gazière : nous maintenons et développons l’outil (logiciel) de conduite des centres de stockage gaz.

Le CIRT : L’innovation sur le photovoltaïque ?
A.G.: En photovoltaïque, notre recherche est axée sur le CPV (photovoltaïque à concentration). Les panneaux photovoltaïques CPV ont des lentilles très performantes mais ne permettent aucune tolérance sur le trajet du soleil. Concrètement, il faut que la lumière concentrée soit bien focalisée sur la cellule et non de côté.
Un tel panneau ne fonctionne donc correctement qu’avec un dispositif de tracking afin de rester en permanence perpendiculaire aux rayons du soleil.

Le CIRT : Comment s’inscrit Cofély Ineo dans la chaine gazière ?
A.G.: 30 ingénieurs basés à Toulouse élaborent la couche logicielle des systèmes qui supervisent tous les centres de stockage gaziers. Dès lors qu’il y a des modifications à donner sur les systèmes et sur les couches logicielles, ceux-là passent par Toulouse. Les données sont donc ajustées en permanence. Même exemple pour ERDF, nous avons développé des applications sur Smartphone, par exemple pour EDF Corse. Le client peut depuis son Smartphone identifier et valoriser le type d’énergie fournie, que ce soit du fossile, du photovoltaïque ou autre. On peut visualiser l’énergie consommée en instantané quelle que soit la source. Dans un même temps, il peut visualiser l’ensemble du réseau de distribution et être alerté quand il y a des pannes et des coupures. Il peut aussi appeler les services d’astreinte.

Le CIRT : Le gaz, l’innovation, quel avenir…
A.G.: Le monde de l’énergie connait des bouleversements profonds qui sont autant d’opportunités et de défis à relever.
Nous essayons de nous inscrire dans tous les domaines. Notre implication sur la chaîne gazière est pour nous très importante car elle montre notre diversité. Au sein de notre entreprise, il y a une multitude de compétences issues d’origines et de cultures différentes.
L’agence Industrie est plutôt orientée sur l’informatique industrielle (les supervisions de couches logicielles que ce soit pour l’électricité ou la chaîne gazière).
L’agence énergies nouvelles s’intéresse  principalement au photovoltaïque et à la méthanisation.
L’agence tertiaire avec la maintenance s’inscrit plutôt sur la performance et l’audit énergétique.
 Notre objectif est d’être de plus en plus acteur et innovant dans la performance énergétique. Et ce, grâce à notre complémentarité et à la richesse de nos différents  métiers.


En conclusion, merci Alain Gros. Nous retiendrons que Cofely Ineo est en quête permanente d’optimisation et d’innovation.
Cofely Ineo est membre du CIRT depuis déjà plusieurs années.


| Entretien réalisé Impact Evolution pour "En Direct du CIRT" 27 mai 2015.

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s