Le CIRT, Toute une histoire

Le Journal Officiel de la République française du dimanche 27 février 1955...

porte mention de la déclaration à la préfecture de la Haute-Garonne, du Comité Industriel d’action économique de la Région de Toulouse dont le but est de promouvoir l’étude et la mise en œuvre de mesures susceptibles de favoriser le maintien et le développement, aux points de vue économique et social, de l’industrie de la région de Toulouse (Ariège, Aude, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, lot, Basses-Pyrénées, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales, Tarn et Tarn et Garonne). Son siège social est à Toulouse 6 rue Deville.
 
C’est la naissance « officielle » de ce qui deviendra le CIRT que nous connaissons aujourd’hui.
L’initiative de cette création revient au baron Jacques de Nervo, Président des Aciéries du Saut du Tarn et animateur d’un groupe d’industriels entreprenants tels que Robert Monnier, premier Vice-président du Comité par ailleurs Président de la société des Charrues Fondeurs et Président de L’Union syndicale du Machinisme Agricole, Moreau, deuxième Vice-président et Directeur Général de l’O.N.I.A. ; ce dernier est l’auteur d’une importante étude sur l’utilisation régionale du gaz découvert à Lacq et dont l’impact sera considérable dans les bilans énergétiques des entreprises.
Le Comité a bénéficié, dès sa création, de l’appui des Pouvoirs publics notamment en la personne d’Emile Pelletier, Préfet de Haute-Garonne, Inspecteur général en mission extraordinaire pour la 5ème eme région et futur ministre.
Il convient de noter l'espace géographique constituant la région de Toulouse voulue par le Comité, incluant tout le piémont pyrénéen considéré comme région naturelle de Bayonne à Perpignan.

 

En s’adossant au décret du 30 juin 1955...

donnant aux sociétés de développement régional le bénéfice de nouvelles dispositions, le Comité fonde très rapidement une Société d’Etudes plus connue aujourd’hui sous le nom de TOFINSO dont la première présidence est confiée à Robert Monnier déjà cité.
Notons également, à l’initiative du Comité, la création en 1964 d’une SARL ayant pour objet la publication d’un hebdomadaire d’information économique et financière « La semaine économique et financière de Midi-Pyrénées ». Le Comité détient 45% des parts à égalité avec l’Union régionale des groupements patronaux et 10% à la Compagnie des Agents de Change de Toulouse. Malheureusement les mauvais résultats de cette société feront interrompre la publication.
 
Les différentes évolutions économiques et sociales, la multiplication des organismes régionaux et départementaux d’expansion économique, l’affirmation des découpages administratifs réduisant la vision régionale de ses « pères créateurs » ont conduit l’évolution du CIRT.
Sa dénomination première devenue Comité de promotion de la Région de Toulouse, le CIRT reste fidèle aux idées et objectifs à l’origine de sa création, fidèle à ses « fondamentaux » comme on dit en terre de rugby.
.. Le Comité devient CLUB en 2014.

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s